ISSN: 2038-0925

Données et sciences historiques

Pour les partisans du « Big Data », les données sont le nouvel Eldorado de la connaissance. L’aggrégation et l’analyse en masse de données numériques marqueraient le début d’une révolution scientifique. Mais que sont ces « données » au juste ? Comment sont-elles obtenues, et quelle est leur fonction dans la production des savoirs ? Pour son 7ème colloque annuel, infoclio.ch invite des historiennes et des historiens, ainsi que des professionnels de la documentation pour discuter du rôle des données dans les sciences historiques. 

Le colloque infoclio.ch 2015 aborde la thématique en trois parties.

La première partie revient sur l’histoire et l’épistémologie des sciences. On s’intéressera à l’évolution dans le temps des méthodes de production des faits scientifiques et des régimes d’objectivité qui en résultent. Seront mis en lumière les différents types de facteurs – techniques, organisationnels, politiques – qui déterminent la production des savoirs dans un contexte donné. Des exemples issus de l’histoire des sciences naturelles et des sciences historiques seront présentés.

La seconde partie aborde la gestion des données numériques du point de vue des sciences de l’information. Comment documenter les données produites dans un environnement numérique ? Quelles caractéristiques privilégier pour leur classement ? Comment faire une sélection, comment les conserver ? Seront présentées de nouvelles approches du domaine de la documentation comme la « diplomatique numérique » et la « théorie des genres documentaires », qui permettent de relever les défis posés par la croissance exponentielle des données numériques.

La troisième partie s’intéresse aux impacts sociétaux de la production et de l’utilisation des données. On réfléchira sur le « positivisme des données », qui omet le contexte de production des données et les intentions des producteurs, pour montrer les limites du « Big Data ». On s’interrogera également sur les risques en termes de libertés individuelles d’une société gérée de façon croissante en fonction de ses données.

Le colloque fera l’objet d’une traduction simultanée Français-Allemand.

Programme

8h45-9h10 : Accueil

9h10-9h15 : Mot de bienvenue – Enrico Natale, infoclio.ch.

Session 1 : Données et production des connaissances

9h15-9h45 : Bruno Strasser, Professeur en histoire des sciences, Université de Genève – Collecting, Comparing, Computing: Rethinking the Data Deluge.

9h45-10h15 : Elena Aronova, Research Scholar, Max-Plank-Institut für Wissenschaftsgeschichte – Historicizing Big Data.

10h15-10h45 : Julie Lauvernier, Chercheuse associée, CERHIO UMR 6258, Angers – La fiche, instrument de collecte de données et outil de pensée.

10h45-11h15 : Pause

11h15-11h45 : Christoph Hoffmann, Professor für Wissenschaftsforschung, Universität Luzern – Was sind Daten ?

11h45-12h15 : Discussion – Modération: Lea Haller, Université de Genève et ETH Zürich.

12h15-13h15 : Déjeuner

Session 2 : Documentation et préservation des données numériques

13h15-13h45 : Sabine Mas, Professeur en archivistique et sciences de l’information, Université de Montréal – Usage de la diplomatique numérique et de la théorie des genres documentaires comme cadres d’analyse et d’évaluation des documents et données d’activité.

13h45-14h15 : Jean-Daniel Zeller, Archiviste des HUG Genève & rédacteur du blog « Le regard de Janus – Données numériques » – Enjeux archivistiques pour la recherche historique de demain.

14h15-14h45 : Discussion – Modération: Stefan Nellen, Archives fédérales suisses.
14h45-15h15 : Pause

Session 3 : Données et société

15h15-15h45 : David Gugerli, Professor für Technikgeschichte, ETH Zürich – Dateneffekte.

15h45-16h15 : tba

16h15-16h45 : Discussion – Modération: Monika Dommann, Universität Zürich.

Inscriptions
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 13 octobre 2015.
–> Inscription en ligne

Organisateurs:
infoclio.ch
Lieu de l’événement
Kornhausforum
Kornhausplatz 18
3011
Bern
Berne

Scrivi un commento