ISSN: 2038-0925

“1942: la société française face à la déportation des Juifs”

deportation-juive-3

17 novembre 2012 
Horaire:10h00-18h00, Paris,

Sous la direction d’Annette Wieviorka 1942: La société française face  à la déportation des Juifs


Il y a 70 ans, en 1942, la persécution des Juifs en France a atteint son paroxysme avec la rafle du Vélodrome d’Hiver à Paris, les arrestations dans toute la France occupée et les transferts à Drancy de milliers de personnes internées dans les camps de zone sud. Près de 42 000 Juifs, hommes, femmes et enfants sont arrêtés puis déportés cette année-là. Seuls 805 d’entre eux seront encore en vie en 1945.

Après concertation avec les autorités nazies et sur instruction expresse du gouvernement de Vichy, les arrestations ont été menées sur tout le territoire par l’ensemble des services de police et de gendarmerie.

Le colloque organisé le 17 novembre 2012 par la Licra, sous la direction d’Annette Wieviorka et de Tal Bruttman, a pour but d’analyser les réactions des institutions (armée, police, haute administration, administrations locales) de la société française dans toutes ses composantes (Eglises, milieux économiques)  et de la France Libre face au drame absolu dont les Juifs de France furent victimes. Les travaux mettent aussi en lumière les stratégies de survie des Juifs devant ces persécutions.

Informations pratiques

Lieu: Université Paris I Amphithéâtre du Centre Mahler 9 rue Mahler, Paris (4°)

PROGRAMME

10h: Introduction du colloque par Serge Klarsfeld: 1942, l’année des grandes rafles

10h30-12h30 Séance du matin: Une politique d’Etat

Présidente de séance : Danièle Lochak, professeure émérite de droit à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Marc Olivier Baruch, directeur d’études à l’EHESS: L’Etat et les hauts fonctionnaires

Jean-Marc Berlière, Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne : Police et policiers

Tal Bruttmann, chargé de mission à la ville de Grenoble: Les administrations locales

14h00-15h45 Première séance de l’après-midi: Face à la persécution

Présidente de séance: Marie-Anne Matard- Bonucci, Université de Paris VIII, membre de L’Institut universitaire de France

Claire Zalc, CNRS-IHMC, et Nicolas Mariot, chercheur au CNRS, CURAPP Amiens: Les stratégies de survie des Juifs –Le cas des Juifs lensois

Patrick Cabanel, professeur d’histoire contemporaine, Université de Toulouse-Le Mirail: Les Protestants

Philippe Verheyde, Maître de conférences Histoire contemporaine Université Paris 8 – IDHE/CNRS: Les milieux économiques et la persécution des Juifs:

16h00-17h15 Seconde séance de l’après-midi: La déportation

Présidente de séance : Anne Simonin

Michel Laffitte, Professeur d’histoire : Drancy à l’été 1942

Ludivine Broch, Early Career Research Fellow, Birkbeck, University of London: La SNCF et les cheminots face aux deportations’

Jean-Louis Crémieux-Brilhac: La France Libre et la Shoah

Annette Wieviorka, Directrice de recherches au CNRS: conclusions du colloque

Scrivi un commento